Elle en a fait du chemin depuis qu’elle a franchi pour la première fois les portes du dojo du Judo Top Niveau à l’âge de 5 ans. Aujourd’hui âgée de 22 ans, notre Loïs est une des rares professionnelles en judo de Belgique. 1M55 et 47 kg, un petit gabarit mais une véritable terreur. Imbattable chez les jeunes, elle a collectionné les titres avec 6 médailles européennes et 2 médailles mondiales ! Loïs a notamment été numéro 1 mondial en junior. Elle découvre désormais la catégorie sénior en moins de 48 kg.

Nul doute qu’elle trouvera rapidement ses marques dans la catégorie senior où elle fait partie de la catégorie des moins de 48 kg. Sa récente médaille d’argent décrochée en finale du tournoi de Zagreb le prouve, elle s’installe peu à peu dans la catégorie.

Le judo dès l’âge de 5 ans

Loïs a pris la direction du Judo Top Niveau Tournai à l’âge de 5 ans et demi. Sa maman Laëtitia se souvent : « Elle est rentrée de l’école en disant qu’elle voulait faire du judo. Elle a donc fait un essai au Judo Top Niveau. C’est la maman de Bernard Tambour qui lui a prêté un judogi. Après la première séance, elle nous a confirmé qu’elle avait accroché. Nous ne savons pas vraiment comment cette passion lui est venue. Par contre, nous savons que, quand Loïs a une idée en tête, il est impossible de la faire changer d’avis. »

Bernard Tambour, son coach de toujours au JTN ne s’est d’ailleurs pas trompé sur le haut potentiel de Loïs : « J’étais avec Loïc, son grand frère et je lui ai dit que sa sœur irait très loin. Tout ce qu’elle entreprend, elle le fait à fond, c’est une véritable pile électrique. Il suffit de voir son attitude sur le tatamis : en compétition, c’est une guerrière ! »

Le judo, une école de vie

Pour vivre de son sport et entièrement se consacrer au judo, Loïs n’a pas hésité à intégrer l’Armée. C’est d’ailleurs une des rares professionnelles de judo de Belgique. Parmi sa marque de fabrique, on retiendra son Uchi Mata, son mouvement favori : « C’est mon mouvement favori que j’associe à d’autres techniques pour être encore plus efficace. Une technique où je rentre ma jambe entre les 2 jambes du partenaire et je pivote pour le faire tomber » explique Loïs.

Pour elle, le judo c’est l’école de vie : « J’ai appris énormément de choses, des principes, des valeurs comme le respect. Aujourd’hui c’est mon métier, c’est ma passion ».

Les JO 2024 en ligne de mire

Bernard n’hésite pas à pointer les Jeux Olympiques 2024 de Paris comme objectif pour sa championne. « Pour moi, elle pourrait être une bonne surprise de ces JO et pourquoi pas, apporter une première médaille olympique au sport tournaisien.

Quoi qu’il en soit, elle peut compter sur son club de toujours pour la soutenir. Nous sommes toujours derrière elle lors de chaque compétition à laquelle elle participe. Come on Loïs.

Revoir sa récente interview dans l’émission 100% Sport de la RTBF 👇👇

Un commentaire sur « Loïs Petit une enfant du Judo Top Niveau devenue championne »

Répondre à Mamounette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s